Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reveriesdelauremmanuelle.over-blog.com

reveriesdelauremmanuelle.over-blog.com

Mes rêveries à travers mes textes et mes photos.

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

L'annonce que l'on craignait et que l'on attendait tout à la fois est tombée, ça y est.
Un monde au ralenti, un monde en arrêt longue maladie.
Les écoles ont fermé, et puis le reste dans la foulée.
Le monde se cloisonne, se protège.
La vie continue et en même temps suspendue.
Plusieurs sentiments se mêlent.
Tristesse, colère, rage, crainte, angoisse...comme un avenir incertain qui vient contrarier le train train de tout un chacun.
On croyait tout maîtriser n'est-ce pas ?! Mais voilà que la nature nous fait un joli pied de nez. Il faut s'en rappeler, c'est elle qui a le dernier mot. Nous sommes des voyageurs un peu trop assurés sur un territoire qui détient les secrets de la vie depuis bien plus longtemps que nous.
Nous naviguons vers l'inconnu, ça c'est certain, dans une situation inédite, mais qui incite à la réflexion sur les vies que nous menons.
Un monde au ralenti, un monde en arrêt longue maladie...
Cet arrêt longue maladie je l'ai déjà pris une fois, avec tout le cheminement intérieur que cela implique. Il conduit à la pause, il oblige à réfléchir, à reconsidérer ce qui est vraiment important, à revoir nos choix de vie individuelle mais aussi à l'échelle de la société.
Oui nous sommes en train de prendre une sacrée claque. Car c'est bien de l'humanité dont il s'agit. C'est l'humanité qui est concernée. C'est un rappel à l'ordre, un avertissement. Saura t'on en tenir compte ?
Un monde au ralenti, un monde en arrêt longue maladie.
Nous pressentions déjà depuis quelques temps un monde malade et fatigué d'une frénésie où trône le pouvoir de l'argent. Pour l'heure on a tellement eu peur de ne plus en avoir d'argent, que le problème a été pris à l'envers et on n'a pas mis les moyens sanitaires en face. On a regardé le truc se faire en pensant qu'on était assez fort pour passer au travers !
Alors ce temps qui allait si vite, de plus en plus vite, il prend un coup d'arrêt, il est ralenti voire suspendu. Il va falloir le considérer comme une parenthèse pour se reposer, se réparer, se relancer doucement.
Ici, je confie une inquiétude sourde, individuelle et collective, de la colère bien légitime, mais aussi une forme de sérénité dans un monde où j'ai déjà depuis longtemps décidé de ralentir la cadence quitte à me sentir en décalage. C'est une façon de se positionner autrement dans la vie, d'aborder la question des normes différemment. C'est un moment où le temps ne doit pas devenir un ennemi mais être mis à profit pour se régénérer et redéfinir nos priorités.
Je vais donc pendant cette période particulière reconcevoir encore le temps. Ne pas m'y heurter mais le regarder comme un ami, m'y promener en explorant mes envies, continuer à réfléchir à ce que je veux offrir comme possibilités de devenir à mes enfants, m'exprimer à travers mes photos et mes textes selon le ressenti et le partage que je veux offrir, et surtout continuer à observer et écouter avec bienveillance cette terre qui nous porte pour regagner sa confiance...

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog