Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reveriesdelauremmanuelle.over-blog.com

reveriesdelauremmanuelle.over-blog.com

Mes rêveries à travers mes textes et mes photos.

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

Ce soir je n'écris pas une rêverie habituelle.
J'ai pourtant des photos et quelques textes en cours...

Mais ce soir j'ai un coup de blues et je l'exprime.
Je suis reliée comme beaucoup de gens à facebook et notamment à des groupes. Je reçois des notifications que je m'efforce de ne pas ouvrir car ce qu'on y lit en ce moment n'est absolument pas productif et très représentatif du mode de vie individualiste que reflète notre société. Heureusement quelques groupes de cœur partagent de belles choses et de l'humour, et mes proches également.
Je vous demande de partager du beau, de belles pensées, votre créativité, car en ce moment on n'a pas besoin de voir les gens se disputer, se renvoyer la balle, on n'a pas besoin de voir le mauvais côté de notre humanité...on a besoin de voir l'humanité qui se sert les coudes, qui se ressoude, qui prend ses responsabilités pour le bien de la communauté et qui réconforte aussi.

Ce soir j'ai le blues, car j'ai pris mes responsabilités. En effet je suis séparée et de ce fait je vois mes enfants en garde alternée. Hors je suis également salariée de Vie Scolaire. Ce qui signifie que jusqu'à vendredi dernier avant fermeture des établissements j'étais en contact avec quantité de gens porteurs potentiels du virus. Mes enfants sont repartis à ce moment chez leur père, juste avant le confinement. Depuis le début de cette semaine je réfléchis, je sais qu'il n'est pas raisonnable de récupérer mes loulous à la fin de la semaine. Ce serait égoïste et pas très futé.

Ce soir j'ai le blues car j'ai argumenté avec leur papa pour attendre une semaine de plus avant de les revoir, précaution oblige. D'une part car je suis personne à risque, d'autres part car il ne s'est pas encore écoulé 14 jours depuis la fermeture des écoles que se soit pour eux ou pour moi. Et qu'au milieu de toutes les informations diffuses et confuses on ne sait pas grand chose finalement.
Alors ce soir j'ai le blues car j'ai pris mes responsabilités pour ne pas sortir les récupérer demain, pour ne pas prendre de risques ni pour eux ni pour moi.

Ce soir j'ai le blues et je pleure car j'ai entendu leur voix au téléphone. Ils sont deux, avec des réactions complètement différentes. Lui, passant rapidement à autre chose, elle pleurant au téléphone exprimant son manque de moi... j'ai fait ce que font les mamans dans ces cas là. J'ai expliqué qu'une décision avait été prise et discutée avec leur papa dans un principe de sécurité. J'ai rassuré. On se reverra la semaine prochaine. Nous avons raccroché...le cœur serré.

Alors ce soir j'ai le blues, oui, et maintenant c'est moi qui sèche mes larmes.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog