Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reveriesdelauremmanuelle.over-blog.com

reveriesdelauremmanuelle.over-blog.com

Mes rêveries à travers mes textes et mes photos.

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

 

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

Me promener dans l'air du soir

Humer les exhalaisons qui se répandent
Lorsque la chaleur incandescente du soleil
Laisse place à la fraîcheur du couchant vermeil
Tu es dans mes pensées

Respirer cette terre, cette promesse du lendemain
En laquelle je crois toujours
Magie d'une nature que l'on ne prend que trop peu le temps d'écouter
Me manque juste ta main pour t'en faire profiter

Me promener dans l'air du soir

Me remémorer les bons moments de la journée
Faire de mes pensées une réalité
T'appeler
T'inviter à partager ma soirée

Errer dans les allées de mon jardin
M'imprégner de toutes ses senteurs
Mutine, taquine
Jouer à cache-cache dans la fraîcheur du chèvrefeuille
Te retenir à mes côtés

Me promener dans l'air du soir

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

 

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

🥀Aujourd'hui je vous publie un texte qui a été écrit à la demande d'un de mes contacts qui restera anonyme, mais qui m'a demandé si j'avais une rêverie décrivant son état d'esprit. Alors voilà ce que j'ai concocté en l'espace de 24h🥀

Ce soir tu auras du mal à dormir
Ce serait comme rentrer dans une nuit glaciale
Dont tu ne connais pas l'issue
Tes pensées s'agitent
Tes souvenirs s'effritent
La fin de quelque chose se matérialise
Mais tu ne sais pas comment en faire l'analyse
Plusieurs sentiments se mêlent
De la tristesse, de l'impuissance, peut-être même un peu de colère
S'invitent pêle-mêle
Cette personne chère doit bientôt partir
Une porte sur l'au-delà bientôt va s'ouvrir
La lumière l'accueillera
Mettant un coup d'arrêt à ses souffrances
Tu penses, tu souffles, tu pleures à l'intérieur
De ce paradoxe de la perte d'un être cher
Qui s'associe à l'idée d'une proche délivrance...fin d'une souffrance
Ce soir tu auras du mal à dormir
Pourtant tes pensées entourent ce proche
De façon positive
Simplement tu l'accompagnes à ta façon
Dans un silence lumineux

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

 

Contempler le soleil mourant
A travers la caresse des herbes folles
Comme le cadeau mouvant
D'une complicité avec ce bon vieux Éole

Ce tableau je ne m'en lasse pas
Dont la composition toujours improvisée
Provoque irrémédiablement autant d'émoi
Chaque jour visité

Contempler cet écran géant
C'est un privilège chaque soir renouvelé
Couleurs, douceurs, senteurs
Sont au rendez-vous chaque fois différentes

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

Les cygnes et l'enfant
Lac du Val Joyeux - Château La Vallière

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

Lac de Chateau La Vallière

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

 

Voir les commentaires

Publié le par Laure-Emmanuelle (Laurem Lorelei)

Après avoir roulé jusqu'au lac de Château la Vallière, en soirée dans la lumière tombante, cherchant la quiétude à peine troublée des eaux, j'ai trouvé la tranquillité d'un paysage qui l'espace d'un moment ne semblait n'appartenir qu'à moi.
Loin d'une actualité qu'on nous assène à coups de télévision en mode répété, j'ai laissé filer les idées, celles qui ont tendance à tourner et qui empoisonnent l'esprit si tu les laisses s'installer.
Le fait est que beaucoup de choses trainent dans ma tête depuis que le confinement nous a été imposé. Comme beaucoup d'entre nous c'est évident !
Des angoisses mêlée à la colère.
Le confinement je suis encore dedans, personne à risque...oui...toujours en mesures d'isolement !
Mais ce qui est dingue dans cette histoire, c'est que d'une certaine façon j'ai déjà vécu cela, avec le crabe qui menaçait au-dessus de ma tête. Plus d'un an d'arrêt avant de me remettre sur pied. Aujourd'hui je suis en rémission, mais avec d'autres facteurs de risques et vous savez ?! Savoir qu'on est à risque c'est prendre la responsabilité de s'isoler alors qu'on n'est pas malade...mais c'est aussi raviver des choses que l'on essaye de garder derrière soi, se dire qu'on a déjà un capital vie fragilisé. C'est aussi du coup ne pas retourner au boulot auprès des collègues qui ont repris l'activité avec un sentiment étrange de culpabilité que tu t'empresses de chasser car après tout c'est tout un art de se préserver dans cette société.
Après avoir fait le plein de cette énergie auprès de mon lac favori, je suis rentrée dans ma maisonnée dont la terrasse ensoleillée m'a apporté les senteurs suaves de la journée.
Parfum de chèvrefeuille mêlé à celui du seringa plus lointain...dans la nuit tombante.
Et j'ai juste allumé une petite lumière dans le salon, ouvert le piano de papa, et je me suis laissée aller, improviser sur ces tonalités qui m'habitent depuis si longtemps.
Il était enfin l'heure d'aller sereinement se coucher...

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog